Oyez, oyez…

Les derniers parchemins livrés chez vous par nos corbeaux.

Catégories

Pour celles et ceux qui aiment les films de gladiateurs

Si vous préférez les colosses en pagne le torse couvert d’huile aux chevaliers en cotte de maille (qui elle aussi, précisons le, devait être de temps en temps huilé pour ne pas rouiller. L’Antiquité n’a pas le monopole de l’huile, crédiou !), voilà une nouvelles qui vous fera bondir dans vos sandales. Les Musées archéologiques de Lyon-Fourvière et de Saint-Romain-en-Gal organise une expo consacré à Maciste, à Hercules, à Ben-Hur et à toutes les gloires du péplum.
Pourquoi parler de cette joyeuse initiative. Tout d’abord parce que les films en costume transcendent les périodes et que l’on retrouve dans le péplum, mais aussi dans les films médiévaux, souvent les mêmes codes (dans un film médiéval, il faut un tournoi ; dans un péplum, il faut un spectacle de danseuses en bikini), les mêmes détournement politiques (les néo-conservateurs américains avec 300 bien sûr ; Franco avec le Cid ou Staline avec Alexandre Nevski) et parfois les mêmes acteurs. La preuve :

Et puis, disons-le tout net, il s’agit aussi d’un clin d’oeil à Claude Aziza1, qui est un des premier historiens à s’être intéressé aux films de genre, à les traiter comme des documents valables (et pas comme de simples curiosités) et à les mettre en miroir avec l’histoire scientifique, notamment dans son bouquin Le péplum, un mauvais genre (Paris, Klincksieck, coll. « 50 questions », 2009). C’est un peu grâce à lui que l’idée de Bobines & Parchemins a germé.
Alors rendez-vous à Lyon… mais aussi à Arles. Oui, parce que figurez-vous que depuis 25 ans, dans cette sympathique capitale de la transhumance et du mouton mérinos, se tient depuis 25 ans un festival du péplum.
Et, pour finir sur une touche légère, un extrait culte de Hercule se déchaîne où le rôle de l’affreux-vilain-pas-bô est joué par un Serge Gainsbourg très convaincant (sans doute parce qu’il était très convaincu).

William Blanc

  1. Mais aussi à Philippe « Péplum Soda » Deniel. Que les dieux de l’Olympe lui couvre son torse d’huile !

2 réponses à Pour celles et ceux qui aiment les films de gladiateurs

  • Philippidès Danieli dit :

    Par Zeus, par Arès et par exemple réunis, voilà une expo qui en a !! (je parle des bonnes idées)
    Et je plussoie de toutes mes forces : les péplums gainsbourgiens sont les meilleurs jamais réalisés. Et de loin.

    Au fait, j’attends toujours pour l’huile 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *